La Toue de Cétira avant restauration (Photo Céile Chartier – Maison de la montagne).
La Toue de Cétira avant restauration (Photo Céile Chartier – Maison de la montagne).

Dans la continuité de ses actions menées en direction des personnes en insertion, le Parc national des Pyrénées a souhaité, pour son 50e anniversaire, entreprendre deux chantiers d’insertion sociale en partenariat avec la Maison de la Montagne de Pau.

En vallée d’Ossau, un lavoir et un abreuvoir de la commune de Bilhères-en-Ossau ont été restaurés durant l’été 2017. Dès 2016, en val d’Azun, le SIVOM de Labat de Bun, propriétaire des lieux et gestionnaire des estives, a sollicité le Parc national afin d’étudier la possibilité de réhabiliter certains sites pastoraux.

Fin septembre 2017, en partenariat avec le SIVOM du Labat de Bun, un chantier courant sur deux années a débuté en vue de la restauration de la Toue de Cétira et du site pastoral du Liantran .

Trois jeunes âgés d’une vingtaine d’années des quartiers prioritaires de la ville de Pau (quartiers d’Ousse des Bois et de Saragosse) et de la communauté des gens du voyage sont mobilisés via les structures socioéducatives sur la réhabilitation.

Sur le chantier de réhabilitation de la toue de Cétira située au-dessus du lac d’Estaing, Plaa du Prat, les travaux se dérouleront du 20 septembre au 7 octobre 2017. A raison de trois jours par semaine, Maël Morel, éducateur de la Maison de la montagne, encadre trois jeunes afin de remonter les murs qui se sont effondrés, comme à l’existant (technique de construction en pierre sèche), installer une porte en bois et réaliser un sol empierré à l’intérieur.

Pyrénéesinfo, Communiqué.