Lhoussine Thari, président de l'ACMIR, et Philippe Saurel, maire de Montpellier, ont signé l'acte de vente de la mosquée Averroes de Montpellier (DR, Mairie de Montpellier).
Lhoussine Thari, président de l’ACMIR, et Philippe Saurel, maire de Montpellier, ont signé l’acte de vente de la mosquée Averroes de Montpellier (DR, Mairie de Montpellier).

La Mairie de Montpellier (Hérault) a décidé de vendre sa mosquée située dans le quartier de la Mosson. Philippe Saurel, le maire de Montpellier, a signé l’acte de vente ce vendredi 23 décembre 2016 avec Lhoussine Thari, le président de l’ACMIR.

L’association cultuelle de la Mosquée Ibn Rochd de Montpellier sera désormais la propriétaire de la mosquée Averroes, pour un montant de 1 028 500 euros. «C’est avec une grande émotion aujourd’hui, à la veille des fêtes de Noël, que nous actons, la vente d’une mosquée : la mosquée Averroes à l’association ACMIR. La loi de 1905 interdit aux collectivités le financement d’un lieu de culte. Nous nous y conformons, en assurant à nos concitoyens leur liberté religieuse, sans financement de notre collectivité et en laissant le ministère de l’Intérieur assurer sa charge de «gestion des cultes». L’association ACMIR nous a assuré avoir recueilli des fidèles les fonds nécessaires à l’achat de la mosquée», explique Philippe Saurel, le maire de Montpellier.




Le paiement par l’ACMIR se déroulera en trois phases. La moitié a été versé lors de la signature de l’acte notarié, un quart dans un an et le dernier quart en décembre 2018.

Pyrénéesinfo Montpellier, Eric BENTAHAR.