Jean Glavany considère le candidat d'En Marche comme un adversaire et non un concurrent (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).
Jean Glavany considère le candidat d’En Marche comme un adversaire et non un concurrent (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Le retrait du candidat de droite Gilles Craspay en appelant à voter pour Jean-Bernard Sempastous, et la décision des Républicains de ne pas présenter de candidat sur la 1re circonscription n’effraie pas le député sortant des Hautes-Pyrénées. « ça me dope. Je fais le match », explique Jean Glavany.

Pour lui, cette décision « éclaircie le débat. Le fait que le délégué départemental de François Fillon [Clément Menet, NDLR] soutienne le délégué départemental d’Alain Juppé [Jean-Bernard Sempastous, NDLR] dans la 1re circonscription éclaire les gens ».

« C’est une manœuvre du maire de Tarbes pour m’abattre. C’est me faire beaucoup d’honneur », rajoute Jean Glavany.

Après la défaite de Benoît Hamon au 1er tour de l’élection présidentielle, Jean Glavany avait choisi de soutenir Emmanuel Macron. Un choix pour l’homme dont il souhaitait rejoindre la majorité, tout en gardant l’étiquette PS qu’il porte depuis son entrée en politique.




Mais La République En Marche a décidé de présenter le maire de Bagnères-de-Bigorre sur la 1re circonscription. « Je ne le considère pas comme un ennemi, mais comme un concurrent », explique Jean Glavany. Rajoutant : « il a une obligation de transparence vis-à-vis des électeurs : pourquoi le maire de Bagnères-de-Bigorre ne parle plus de son appartenance à la droite ? ». Jean Glavany dénonce aussi le soutien qu’il juge « embarrassant » de la droite locale. « C’est sûrement une droite morale, exemplaire… »

Moralisation de la vie politique, cumul des mandats seront au cœur des premières lois qu’auront les députés à voter. La première sera votée par Jean Glavany, qu’il souhaite même renforcée. « Je la voterai avec enthousiasme ». Pour la seconde, l’avenir de Jean Glavany est clair : « ce sera mon dernier mandat. Je m’occupe de la transmission avec Joëlle Abadie ».

Jean Glavany ira à la rencontre des maires et des conseils municipaux du Pays de Galan ce mercredi 31 mai 2017. Il sera à partir de 10h30 à Castelbajac, Bonrepos, Montastruc, Bernadets-Dessus, Galan et Monlong, avant un café citoyen au restaurant Les Arcades de Galan à 19 heures.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.