Le Premier Ministre Fidjien était à Lourdes aux côtés de Jean-Pierre Artiganave (Pyrénéesinfo Lourdes, Henri Soulet).
Le Premier Ministre Fidjien était à Lourdes aux côtés de Jean-Pierre Artiganave (Pyrénéesinfo Lourdes, Henri Soulet).

Mercredi 15 mai 2013, Jean-Pierre Artiganave, maire de Lourdes, et ses principaux adjoints ont donné une réception amicale dans les salons de l’Hôtel de Ville en l’honneur du Commodore Josaia Voreqe Bainimarama, communément appelé Frank Bainimarama, 1er Ministre Fidjien. Il était accompagné d’une délégation parmi laquelle se trouvaient son épouse Maria Makitaléna et l’une de ses filles, en visite privée dans notre région et à Lourdes.

C’est par l’intermédiaire d’une interprète que les échanges ont été effectués. Cette réception à laquelle participaient Jean-Baptiste Peyrat sous-préfet d’arrondissement, Stéphanie Lacoste maire de Beaucens, et le Directeur Général des Services François Roussel-Devaux, a permis à Jean-Pierre Artiganave de remettre à cette haute personnalité la médaille de la Ville de Lourdes, ainsi qu’à son épouse et sa fille , accompagnées de deux magnifiques bouquets de fleurs. Jean-Pierre Garuet, maire adjoint aux sports, a retrouvé dans la délégation quelques valeureux adversaires qu’il a rencontré lors de sa brillante carrière, sous les couleurs du XV de France. Le 1er ministre a signé le livre d’Or de la ville de Lourdes. Un vin d’honneur a permis de partager des relations plus amicales qu’officielles entre les élus lourdais et la délégation fidjienne.

Frank Bainimarama est originaire du village de Kiuva dans la péninsule Kaba, Province Tailevu. Il est le frère de Ratu Meli Bainimarama et Ratu Timoci Bainimarama, deux hauts fonctionnaires. Il est diplômé de Frères Maristes du Lycée de Suva. Il est marié à Maria Makitalena, avec qui il a six enfants et plusieurs petits-enfants. Il est un passionné de sport, avec une passion particulière pour le rugby et l’athlétisme. Il a également servi en tant que président de l’Union Fiji Rugby, et prend un vif intérêt pour l’histoire militaire et les affaires courantes.

Le Premier ministre par intérim des îles Fidji a publiquement déclaré son intention de démissionner de son poste de commandant en chef des forces armées pour pouvoir se présenter aux élections de 2014.

Dans une interview accordée à Radio Fiji Two, l’auteur du coup d’État militaire de 2006, a indiqué qu’il devra quitter son poste de commandant militaire pour se présenter aux élections, mais a souligné que tous les officiers supérieurs de l’armée partageaient sa vision d’un Fidji où chaque Fidjien serait traité sur un pied d’égalité. Frank Bainimarama n’ a pas révélé s’il avait l’intention de créer une formation politique avant de se présenter aux élections.

Pyrénéesinfo Lourdes, Henri Soulet.