Le conseil communautaire de Pyrénées Vallées des Gaves a validé ses nouvelles compétences et la reconstruction de l'abattoir du Pays Toy.
Le conseil communautaire de Pyrénées Vallées des Gaves a validé ses nouvelles compétences et la reconstruction de l’abattoir du Pays Toy.

Le conseil communautaire de la Communauté de Communes Pyrénées Vallées des Gaves s’est réuni le 27 septembre 207 lors d’une séance décisive qui a posé les jalons du futur de l’intercommunalité.

Lors de l’ouverture de la séance, Noël Pereira Da Cunha, le président de la CCPVG, a tenu à féliciter au nom de l’ensemble du conseil communautaire les deux sénatrices nouvellement élues : Maryse Carrère, Vice-Présidente en charge des équipements sportifs et Viviane Artigalas, conseillère communautaire.

A l’ordre du jour notamment, les compétences optionnelles et la définition de l’intérêt communautaire. Les quatre compétences optionnelles, à savoir la protection et la mise en valeur de l’environnement, la politique du logement et du cadre de vie, la construction, l’entretien et le fonctionnement d’équipements culturels et sportifs et d’équipements de l’enseignement préélémentaire et élémentaire, l’action sociale ont été confirmées à l’unanimité par le conseil communautaire.

L’intérêt communautaire a été défini à l’unanimité pour les compétences optionnelles ainsi qu’un projet de statuts clarifiés à l’approbation des conseils municipaux des 46 communes membres.

En matière d’urbanisme et de préservation de l’environnement, l’intercommunalité s’est également engagée en misant sur l’avenir. Elle s’est inscrite dans une démarche de SCOT, Schéma de Cohérence Territoriale, document d’urbanisme qui définit une cohérence sur l’ensemble du territoire. Les élus ont également décidé de s’engager dans un PCAET (Plan Climat Air Energie Territorial), projet territorial de développement durable.

Egalement à l’ordre du jour, le projet de construction de l’abattoir intercommunal suite à la destruction de l’abattoir de Viella lors des crues de 2013. Bien engagé par le SIVOM du Pays Toy avant la fusion des intercommunalités, ce projet a déjà reçu l’appui des parlementaires, des conseillers départementaux et régionaux ainsi que des partenaires financeurs (les subventions sollicitées sont acquises et représentent près de 60 % du montant total des travaux). Cet investissement, incontournable pour la conservation de l’AOP Barèges Gavarnie, est un des signes forts de soutien de la filière agricole et du développement touristique. Il correspond de surcroît aux aspirations des consommateurs qui se tournent de plus en plus vers les circuits courts. Une participation annuelle des communes du Pays Toy au déficit prévisionnel de l’abattoir est d’ores et déjà actée.

A l’issue du vote, par 36 voix pour, 17 voix contre et 7 abstentions, le projet de reconstruction de l’abattoir est donc adopté par l’assemblée. Un premier projet d’importance pour la Communauté de Communes qui sera bientôt suivi par d’autres investissements sur l’ensemble des vallées qui composent le territoire.

Pyrénéesinfo Lourdes, Communiqué.