Le Parti Socialiste des Hautes-Pyrénées est en ordre de marche pour mener la campagne de Benoît Hamon pour la présidentielle (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).
Le Parti Socialiste des Hautes-Pyrénées est en ordre de marche pour mener la campagne de Benoît Hamon pour la présidentielle (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

A moins de 50 jours du premier tour de l’élection présidentielle du printemps prochain, le Parti Socialiste des Hautes-Pyrénées a lancé officiellement la campagne de terrain pour Benoît Hamon. Alors que l’espace médiatique national est largement occupé par Emmanuel Macron et François Fillon (pour des raisons différentes…), les socialistes ont décidé de mettre l’accent sur le programme de leur candidat.

Parmi les intervenants de ce premier point presse de campagne à Tarbes, le député PS Jean Glavany et le conseiller régional de Nouvelle Aquitaine Pierre Cheret ont tenu à apporter leur soutien au vainqueur de la Primaire de la Gauche et à son programme.

Un programme qui se décline autour de «quatre transitions : démocratique, écologique, du travail et européenne. C’est l’assise de ce que pourrait être le futur de la France», explique en préambule Philippe Dussert, le premier secrétaire du Parti Socialiste des Hautes-Pyrénées.

Parmi les points marquants du programme du candidat socialiste : l’instauration d’une VIe République, la création d’un 49.3 citoyen, la sortie du diesel d’ici huit ans, atteindre 50% d’énergie renouvelable dans dix ans, l’augmentation du Smic, la création d’un impôt européen pour les multinationales, ou encore la création du Revenu Universel qui a marqué les débats de la Primaire.

« Le revenu universel, c’est un appel à éradiquer la pauvreté », commente Pierre Chéret. Rajoutant que « ce que propose Benoît Hamon correspond à ce qu’espèrent les Français. »

Le candidat socialiste à la présidentielle pourra donc s’appuyer sur l’engagement de militants. A commencer par le député Jean Glavany, pourtant soutien de Manuel Valls à la primaire. « Mon devoir de militant, c’est de respecter les règles de mon parti. J’ai beaucoup d’estime pour Benoît Hamon ; il a été un bon ministre. Et c’est celui qui porte le mieux les valeurs du socialisme. Ce sont des valeurs qui ne sont pas mortes, elles sont modernes. »




Mais la candidature de Benoît Hamon se heurte encore aux candidats Jean-Luc Mélenchon sur sa gauche et d’Emmanuel Macron sur sa droite. Des candidatures qui attirent de nombreux soutiens, alors que le PRG n’a toujours pas apporté le sien officiellement à la candidature socialiste.

Pour le Parti Socialiste des Hautes-Pyrénées, la campagne ne fait que commencer. Des étapes importantes sont encore à venir. A commencer par les débats, qui risquent d’être nombreux sur les chaînes de télévision nationales. Le premier étant programmé sur TF1 dans deux semaines. Des débats qui pourraient permettre à Benoît Hamon de percer dans les sondages… ou permettre à Emmanuel Macron de baisser. C’est du moins l’espoir des socialistes bigourdans.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.