Olivier Monteil, le secrétaire départemental du FN des Hautes-Pyrénées, s'est réjouit du score de Marine Le Pen en Bigorre (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).
Olivier Monteil, le secrétaire départemental du FN des Hautes-Pyrénées, s’est réjouit du score de Marine Le Pen en Bigorre (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

La présence de Marine Le Pen au second tour de l’élection Présidentielle a ravi les militants du Front National dans les Hautes-Pyrénées. Car outre sa qualification pour la phase finale de ce dimanche 7 mai 2017, le score de la candidate FN permet de la placer devant les principaux partis politiques des Hautes-Pyrénées, comme en France. « Battre la coalition LR-UDI, c’est une victoire de Marine Le Pen », explique Olivier Monteil, le secrétaire départemental du Front National dans les Hautes-Pyrénées. Le score de sa candidate face au Front de Gauche, mais aussi du Parti Socialiste l’a aussi satisfait. « Voir Marine Le Pen à deux points du premier, c’est un évènement historique. Elle est au plus haut qu’elle ne l’a jamais été, et elle le sera davantage pour le second tour. »

Pour Olivier Monteil, la candidate FN dispose d’un réservoir de voix important. A gauche auprès de l’électorat de Jean-Luc Mélenchon : « comment ses électeurs pourraient se reconnaître en Emmanuel Macron ? Il s’agit d’un vote de colère contre les gouvernements en place. » A droite : « nous avons 5% d’orphelins de Nicolas Dupont-Aignan qui sont proches de nous. Et un réservoir parmi les orphelins de François Fillon, surtout après son revirement où il appelle à voter pour Macron », commente Olivier Monteil.




Une chose est sûre, c’est que le score du Front National a une nouvelle fois progressé dans les Hautes-Pyrénées. Avec 25 000 voix au premier tour, elle progresse de 4 400 voix en cinq ans, et 11 000 voix en dix ans.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.