Même sans menace particulière, le pèlerinage du 15 août à Lourdes sera placé sous haute surveillance (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).
Même sans menace particulière, le pèlerinage du 15 août à Lourdes sera placé sous haute surveillance (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

A l’approche des célébrations du 15 août, l’Etat et la Mairie de Lourdes se mettent aux côtés du Sanctuaire de Notre-Dame de Lourdes pour renforcer la sécurité du site religieux. Dès ce week-end, les effectifs de police, de gendarmerie et de militaires vont être multipliés pour assurer le bon déroulement des célébrations religieuses.

Certes, les Sanctuaires de Lourdes sont un espace religieux et privé. Mais la sécurité des touristes et des Lourdais passe par une mobilisation des moyens de l’Etat. Ce vendredi 11 août 2017, la préfète des Hautes-Pyrénées et la maire de Lourdes ont présenté le dispositif de sécurité mis en place dans le site des Sanctuaires et à l’extérieur.

300 personnes seront mobilisées durant le pèlerinage du 15 août et jusqu’à celui des gens du voyage. 30 militaires seront présents à l’intérieur du site des Sanctuaires, avec des patrouilles mobiles, tandis que l’entrée sur le site religieux se fera uniquement par les Portes Saint-Joseph, Saint-Michel et de la route de Pau, où une fouille sera pratiquée sur les pélerins voulant accéder aux Sanctuaires.

En plus de l’armée, policiers et gendarmes seront aussi mobilisés autour du site, à l’intérieur (avec les équipes cynophiles et de déminage), dans la ville de Lourdes et à ses entrées.

Comme l’an passé, six caméras seront déployées à l’intérieur des Sanctuaires, en plus de l’équipement (14 caméras) du site religieux et de celui de la ville de Lourdes. Des images qui permettront une surveillance en direct des abords et des espaces de rassemblements.

Enfin, une surveillance aérienne du site sera réalisée durant tout le week-end du 15 août, avec des images vidéos prises en directe, et transmises au PC de Sécurité.

Ce dernier bénéficiera des moyens du Ministère de l’Intérieur, avec un espace moderne et confortable, installé près du Chalet de l’Evêque. C’est la première fois qu’il sera installé dans les Hautes-Pyrénées.

Si les moyens mis à disposition du site sont importants, la Préfète des Hautes-Pyrénées rappelle qu’aucune menace précise n’est signalée. « Il n’y a pas de menaces ciblées sur Lourdes particulières. Mais nous prenons en compte la menace nationale qui reste à un niveau élevée », explique Béatrice Lagarde. L’actualité récente confirme que « la menace est diffuse ».

C’est aussi pour cela que les processions resteront à l’intérieur des Sanctuaires de Lourdes, tandis que la ville gardera l’approche du site piéton, grâce à l’installation de bornes escamotables. Deux sont déjà installées, d’autres complèteront le disposition dès la fin de l’année. En attendant, l’accès sera limité de 11 heures à 14 heures et de 18 heures à 23 heures pour les véhicules.

Si le 15 août et le pèlerinage des gens du voyage restent dans l’actualité chaude, la Préfecture, la ville de Lourdes et les Sanctuaires veulent arriver à une sécurisation du site religieux tout au long de l’année. L’Etat a débloqué une aide de 1,1 millions d’euros pour renforcer la sécurité du site. « C’est un site unique sur le territoire national. Il faut prendre en compte cette spécification », rappelle Béatrice Lagarde.

Pyrénéesinfo Lourdes, Eric BENTAHAR.